LES MAUVAIS LIVRES SYMPATHIQUES


Bien souvent, affligé par la vanité des choses et la bassesse des êtres, l'homme de goût jette sur le monde un regard tout emprunt d'une morbidité morose. Dans les oeuvres les plus exaltées du génie humain, blasé par les naïfs élancements de l'âme, il ne reconnait plus que la quincaillerie du poncif, la cautèle de l'artifice, et cherche pour réveiller son esprit délité des fadeurs nouvelles, des bizarreries inconnues, comme ces libertins égrotants que transit soudain l'ardeur des dévotions.
Plongeant dans l'inconnu à juste titre pour y trouver du nouveau crapoteux, le nanardeur obéit à une semblable impulsion qui lui fait soudain désirer les loufoqueries pitoyables de ce qui se fait de plus mauvais en ce bas monde. Du mauvais, mais du drôle, il ne veut plus rien d'autre, et divague dans des basses oeuvres où la raison n'a plus de prise.
Pour le cinéma, Nanarland demeure la référence, et la présente rubrique en fut d'abord un désopilant pastiche consacré aux livres les plus improbablement mauvais, à la lie roborative de la littérature mondiale.Toujours sur le ton du ricanement.

Kuiperdolin s'exprime :

L'honneur perdu de Katharina Blum (Heinrich Böll)
Le tire-bouchon du bon Dieu (Vladimir Volkoff)
Feu, la loi martiale (Claude Rank)
Dallas (Lee Raintree)
La vie des fourmis (Maeterlinck)
Justice Riders (Chuck Norris)
Les Mystères de Kali (Edwina Marlow)
L'Hydre acéphale (Marice Limat)
Nos ancêtres de l'avenir (Jimmy Guieu)
Les mystères de la C.G.T. (Paul Féval fils)
Atlanta Nights (Travis Tea)
The Texas-Israeli War : 1999 (Jake Saunders & Horace Waldrop)
Le porc clandestin (Alain Sanders)
La Grande Fornicatrice de Silistra (Janet E. Morris)
L'ère des Fornicatrices (Janet E. Morris)
The Eye of Argon (Jim Theis)
L'Avenir!... Dieu protége la France !!!..... (Jean-Louis Vaïsse)
Bloody America (Ryder Stacy)
Wrath of God (Robert Gleason)
Histoire de mes malheurs (Pierre Abélard)
Blanche-Neige et les Sept Nains (des Allemands)
Peter Pan (des Allemands)
Les autres contes de ReproLit (des Allemands)



En plus d'autres gens s'y mettent aussi :

Par exemple Oph sur son blog :

Le destin des Eaglestone (Isabelle Wenta)

Consternez-vous devant tant de sottise et retournez à l'accueil